Le rocher de Narayama

The rock of Narayama————————————-English below

Synopsis :
Comédien vieillissant, Henri a construit toute sa vie autour du théâtre. Sentant sa mémoire flancher, il décide de mettre en scène une rencontre énigmatique dans son village natal.
« La vie ne sera plus la même après ce rendez-vous mystérieux entre trois personnes dans un village provençal. »

Le rocher de Narayama (Affiche) 2018

Un film de : Reza Serkanian
Court-Métrage
Fiction – 15 min – France
Visa d’exploitation n° 148.021
Décembre 2018

Avec :
Philippe Mercier
Juliane Gregori
Joël Brisse

Scénario, image, montage :
Reza Serkanian

Montage son :
Pierre Molin
Mixage son :
Jean-Christophe Julé
Post-production :
Marianne Visier,

Claude Kunetz

Distribution : Overlap Films
Partenaire : UniFrance

Langue : Français
(sous-titres disponible : anglais & allemand)

À propos du film

Henri, homme de planches qui n’a pas d’autre raison d’être que de jouer, met en scène sa propre mort, pour pouvoir pratiquer sa passion jusqu’au dernier moment. Une métaphore filée du théâtre accentuée par la tournure littéraire des dialogues et la présence de la petite caméra qui enregistre ce dernier rôle. Teresa, touchée par la question de fin de vie à travers ses parents, s’engage à l’aider et prend des risques importants. Gaël assume son rôle de fils responsable en bravant ses réticences pour accompagner son père. C’est dans ces dernières heures cruciales, au moment de l’exécution de la décision qu’on comprend le chemin emprunté par chacun pour en arriver là. Incarné par une musique traditionnelle japonaise, il y a une référence cinématographique à « La Ballade de Narayama » de Shōhei Imamura : suivant la coutume, une vieille femme se sentant sans utilité convainc son fils de l’emmener dans la montagne de Narayama pour la laisser mourir. Le rocher qui domine le village d’Henri, symbolise la montagne de Narayama, contemporaine. Cette silhouette omniprésente rappelle la réalité existentielle à laquelle Henri est confronté. Le rocher l’appelle, il est temps pour lui d’aller au sommet.


Regarder ce film :
Activer le sous-titrage (anglais ou allemand) : bouton CC en bas à droit de l’image.
View this film:
Activate the subtitles (English or German): CC button on the bottom right corner of the image.

The rock of Narayama———————————————-English

Synopsis :
Henry’s passion has always been the theatre. Knowing that his memory begins to fail, he decides and an enigmatic appointment between three people takes place.
« Life will never be the same after this mysterious appointment between three people in a provencal village. »

A film by : Reza Serkanian
Short film – Fiction – 15 min – France

Cast: Philippe Mercier, Juliane Gregori, Joël Brisse

Script, image, edit : Reza Serkanian
Sound edit: Pierre Molin
Sound mix: Jean-Christophe Julé
Post-production: Marianne Visier, Claude Kunetz

Distribution: Overlap Films
Partner : UniFrance

Language : French
(English and German subtitles available)


Synopsis (German)

Der Fels von Narayama
Henry liebt das Theater. Als seine Schauspielkarriere endet, beginnt sein Gedächtnis zu schwinden. Es kommt zu einer rätselhaften Verabredung zwischen drei Menschen.
« Das Leben wird nie mehr so sein wie vorher, nach dieser rätselhaften Verabredung zwischen drei Menschen in einem Dorf in der Provence. »

Narayama photo 5

REZA SERKANIAN
Reza Serkanian (Photo)

Reza Serkanian réalise des films documentaires et de fiction depuis 30 ans en Iran où il est né puis en France où il vit aujourd’hui, en passant par les Pays Bas, le Gabon…
Il réalise des courts-métrages à partir de l’âge de 17 ans et obtient une reconnaissance internationale. Après des études de cinéma en Iran et à l’Académie des Beaux-Arts d’Amsterdam (Rijksakademie), il s’installe en France en 1998. Parallèlement à la réalisation, il mène une carrière de chef-monteur et de chef-opérateur. Son premier long-métrage, Noces éphémères, a fait l’ouverture de la sélection ACID au festival de Cannes 2011. Le film est sorti en France la même année.

Reza Serkainan has been making documentary and fiction films for 30 years in Iran where he was born and in France where he lives today, after going through The Netherlands, Gabon.
Reza Serkanian started making short films at the age of 17 and obtained an international recognition. After studying cinema in Tehran and at the Academy of Fine Arts in Amsterdam (Rijksakademie), he settled down in France in 1998. He has developed in parallel a career as film editor and director of photography. His first feature, Ephemeral Weddings, was presented at the opening of the ACID selection of Cannes Film Festival 2011, and was released in France the same year.

Filmography :

PASSEURS
2020 – Documentaire – HD – 68 mn – Overlap Films / France
Festival Int de cinéma War On Screen – Châlons-en-Champagne – France 2020
LES ENFANTS DES PLANCHES
2019 – Documentaire – HD – 52 mn – Overlap Films / France
Coproduction : France Télévision
Avec la participation de : ViaVosges télévision, Alsace 20, Canal 32, Mirabelle TV
– Diffusion : à partir du mai 2019
Avec le soutien de la Région Grand Est, en partenariat avec le CNC
LE ROCHER DE NARAYAMA
2018 – Fiction – HD – 15 mn – Overlap Films / France – Iran
Festival Achtung Berlin New Film Award – Allemagne 2017
NOCES ÉPHÉMÈRES
2011 – Fiction – 35mm – 83 mn – Overlap Films / France
Grand prix du meilleur scénariste Sopadin – Paris – France
Prix France Culture (version radiophonique diffusée en novembre 2008)
Séances spéciales : BAM à New York – USA (octobre 2012) (Soirée de gala)
Cinémathèque Française – Paris, France (novembre 2012)
Forum des Images – Paris, France (mai 2013)
TV Ciné+ : du 10 au 18 octobre 2012 et du 20 au 28 août 2013
Festival international de Cannes – ACID (soirée d’ouverture) – France
Festival International de Busan (Sélection officielle – HC) – Corée du sud
Festival de Film Francophone de Namur (Sélection officielle) – Belgique
Festival du film de Dieppe-France (Prix de la Révélation Cinématographique)
Festival de films romantiques de Cabourg (Sélection officielle – HC) – France
Festival international de Marseille (FID) (HC) – France
Festival Cinéma Nova de Bruges (HC) – Belgique
Festival du film d’auteur de Rabat – Maroc (Prix spécial du jury)
CEUX QUI MANGENT LE BOIS
2008 – Documentaire – 50 mn – Overlap Films / France – Gabon
Festival Panafricain du Cinéma de Ouagadougou (FECPACO) – Burkina Faso 2009
Festival Doc à Tunis – Tunisie 2008
Festival Cinémas Africain à Bruxelles – Belgique 2008
Festival international du film d’Amiens – France 2005
Festival de films africains Besançon – France 2005
Festival Isola cinéma – Slovénie 2005
Aye Aye film festival, Nancy – France 2005
L’ABSENCE D’ADRIEN
2004 – Documentaire – 26 mn – Overlap Films / France
Festival du film de Téhéran – Iran 2004
Festival « Signe de Nuit » – Paris – France 2006
RETROUVAILLES
2003 – Fiction – 35mm – 25 mn – Overlap Films / France – Iran
Gothenburg Exil Film Festival – Suède 2005
Festival « Carrefour des cinémas » – Paris – France 2005
Festival international d’Odense – Danemark 2004
Cinémathèque danoise de Copenhague, Danemark August 2004
Ouverture du Festival Aye Aye. Nancy – France 2003
Festival Kino im Fluss Sarrebruck – Allemagne 2003 (Meilleur film)
DE PASSAGE
2002 – Fiction – 35mm – 19 mn – Polygone Films / France
Prix de qualité du CNC 2003 – France
Festival Aye Aye Nancy – France 2002
52e Festival FilmVideo de Montecatini – Italie 2001
RETOUR
2000 – Fiction – 16mm – 30 mn – Valor Films / Pays-Bas
42e Festival du court-métrage de Bilbao – Espagne 2000
52e Montecatini FilmVideo Festival – Italie 2001
PARASTOU
1995 – Fiction – 35mm – 31 mn -DEFC / Iran
8e Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand – France 1996
4e Festival du court-métrage de Vila do Conde – Portugal 1996
L’OISEAU AU VENT
1993 – Fiction – 16mm – 42 mn – DEFC / Iran
6e Festival du court-métrage de Clermont-Ferrand – France 1994
2e Festival du court-métrage de Vila do Conde – Portugal 1994
4e Festival du court-métrage de Vahdat – Iran (Meilleure image)

Narayama photo 1